AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pourrais je m'avouer que tu es plus qu'une ennemie?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Alec Volvani


A L E C
Rubo dei miei propri ali



Masculin Messages : 117
♠ Localisation : Un peu partout
♠ Métiers : Pilote


Feuille de personnage
♠ Ton Opinion sur les Clans:
♠ Ton camps: Volvani

MessageSujet: Pourrais je m'avouer que tu es plus qu'une ennemie?   Lun 31 Mai - 2:42

    Je ne parvenais pas à l'oublier, son visage étant gravé en moi ses yeux et sa bouche ayant laissé une empreinte indélébile. Glissant la langue sur mes lèvres encore empreintes du souvenir d'un baiser voler, je me mis à rêver à son visage et à sa façon de sourire. Il était clair et tout à fait limpide que je nourrissais l'espoir de la revoir le plus rapidement possible. Mais je ne voyais pas comment retrouver cette sirène sachant qu'elle était du côté interdit et qu'elle nourrissait à mon égard des sentiments plus que négatifs. Mordillant ma lèvre inférieure, je dus me contenter de me dire que je ne la reverrais pas de sitôt. Après avoir évité de me retrouver en présence de ma fiancée ô combien possessive, n'ayant pas vraiment l'envie de me retrouver dans le lit d'une femme autre que celle sur laquelle mes pensées étaient pour le moment focalisées, j'attrapais ma planche de surf avant de me diriger vers la place, où les vagues à cette heure du soir devait être agréables. Garant ma moto sur le parking surplombant la place, je défis les liens qui retenait les planches à la bécane avant de descendre les rochers et de courir vers les flots, m'immergeant alors dans cette eau qui me rappelait tant de souvenirs d'enfance. Je ne savais pas vraiment comment les Columbo pouvaient vivre loin du sud, le coin de loin le plus intéressant de la région. Tant pis pour eux. Nageant contre le courant, je finis par me hisser sur ma planche avant de prendre la vague, ne retenant pas un cri d'exclamation quand elle me propulsa dans l'eau. J'aurais presque aimé avoir de la compagnie pour cette virée maritime, mais cette femme brune hantait mes pensées et me hanteraient longtemps. Revenant vers la plage, enfonçant mes pieds dans le sable, je me laissais m'enfoncer dans la plage avant d'entendre un son qui parvenait de mon pantalon plus loin. Intrigué, je m'approchais laissant tomber la planche avant de ramasser le cellulaire me demandant qui pouvait m'avoir envoyé un message. Mercedes qui se demandait où j'étais. C'est à ce moment précis que je tombais sur un message non ouvert que je n'avais pas remarqué. Levant un sourcil, je découvris avec stupéfaction un message d'Alice. Un signe du destin. Cependant, mon visage prit davantage l'apparence d'une grimace quand je découvris le contenu. Je devais réellement être ailleurs pour avoir oublié tout ceci. Me redressant, je courais vers ma moto avant de lui répondre.

    Citation :
    J'arrive.

    Montant sur ma moto, j'entrepris de la faire démarrer avec un peu de mal. Je serais obligé de me garer loin de la frontière pour ne pas éveillé les soupçons et surtout de me rendre à l'angle mort. Si elle était intelligente, ce dont je ne doutais pas, elle aurait la même initiative. Fonçant sur les routes, je ralentis légèrement en arrivant en vue avant de faire demi tour et de me garer devant une maison qui me semblait pour le moment inhabitée. Glissant ma serviette autour de mon cou et frottant légèrement ma nuque, je pris conscience que j'avais oublié ma planche et pesta contre mon manque d'intelligence. Quel con quand je m'y mettais sérieusement. Prenant mon portable, j'appelais aussitôt mon meilleur ami pour lui demander de la récupérer. Le plus rapidement possible si c'était envisageable. Je ne pouvais bien entendu pas lui dire où je me trouvais alors que la nuit étendait son voile sur les bâtiments aux alentours. Pensif, je raccrochais après avoir eu confirmation avant de m'aventurer dans les rues en short maillot et pied nu avec pour tout vêtement hormis ce short trempé une serviette autour du cou. Certes, j'espérais ne croiser personne quoique j'avais déjà fait pire dans ma vie. C'est d'ailleurs avec un sourire que je me remémorais ma prise de risque quand j'étais sortit en caleçon dans la rue pour rattraper une sœur hystérique. C'était un souvenir amusant et le regard des gens ne m'avait pas touché bien au contraire.

    Je ne croisais personne et je m'en félicitais. Je m'en moquais peut-être mais je ne tenais pas à rencontrer n'importe qui. M'approchant de la frontière, j'allumais une cigarette en attendant la jeune fille qui m'avait fait forte impression. Tirant et soufflant dans l'obscurité ,je commençais à ressentir la morsure du froid, mais au vu de l'attente qui commençais, j'avais tout temps de m'habituer. Je profitais de ce moment de solitude pour terminer de m'essuyer et pour rester au sec même avec un maillot trempé. J'entendis alors du bruit et relevais la tête avant de me figer. Elle était là, magnifique, un véritable rêve éveillé. Soufflant admiratif, je la dévorais des yeux tout en souriant lentement, m'approchant de la frontière. Elle portait une robe qui la moulait et qui me donnait envie de passer les mains sur ses hanches. La regardant dans les yeux, je stoppais à la frontière, ne m'arrêtant qu'à la limite avant de murmurer.

    -Buona sera Alice.

    Je souris, étirant mes lèvres tout en me noyant dans ses prunelles émeraudes. C'était fou l'effet que pouvait me faire cette femme.

    -Tu as mes papiers?

    Je luttais pour ne pas lever les mains et la toucher, douloureusement si bien que je finis par prendre sa main droite pour y presser les lèvres en douceur, savourant la texture de sa peau tout en m'imprégnant de son parfum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Pourrais je m'avouer que tu es plus qu'une ennemie?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La frontiera Nord Sud :: ♠ Frontiera-